Passion poterie ... simplement

01 décembre 2018

Verre et céramique - saison 2

Je m'étais amusé à poser des morceaux de verre de couleur sur mes pièces. Mais en les faisant cuire à 1260°C, la couleur de certains verres, non colorés dans la masse j'imagine, disparaissait. Si bien que je me trouvais avec un verre transparent.

Après plusieurs recherche, j'ai baissé la température de cuisson autour de 1000°C et les couleurs n'ont pas disparu.

PICT0001

Posté par seanpotter à 10:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


20 juillet 2018

Recyclage terre

Pour recycler ma terre, que ce soit des restes de terres précédentes ou trouvées dans la nature, après avoir humidifié la terre et l'avoir laissé décanter, j'utilise une carreau de plâtre (Castorama, Leroy Merlin, Bricomarché, ...) de 65 x 50cm (environ) que j'ai placé dans un cadre avec poignées (ce qui me facilite la manutention) :

PICT0001

La terre se trouve alors dans un seau, ele est très mouillée :

PICT0002

et pour enlever l'excès d'eau, pour obtenir un pain de terre, je l'étends sur le carreau de plâtre en une couche fine (suivant la quantité, ça va prendre un certain temps !) :

PICT0004

PICT0005

L'eau est absorbée par le plâtre. Si ça prend trop de temps et que la couche de terre est encore trop liquide, j'accélère l'évaporation en utilisant un sèche-cheveu.

Puis, à l'aide d'une spatule, je décolle la terre et je la mets en pain que je stocke dans des sacs plastiques pour utilisation ultérieure :

PICT0007Et voilà, CQFD.

Posté par seanpotter à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 mai 2018

Céramique culinaire ou non

J'ai trouvé un article intéressant : Les débuts de la céramique au Proche-Orient. In: Paléorient, 1998, vol. 24, n°2. pp. 5-26, Le Mière Marie, Picon Maurice. Ca se passe au néolithique. Ce n'est pas récent, me direz-vous, mais c'est intéressant. J'ai indiqué les passages qui me semblent les plus intéressants (de mon point de vue, bien sûr).

Céramiques non culinaires : celles dont les caractéristiques de pâte ne leur permettent pas de résister aux chocs thermiques, excluant de ce fait leur utilisation pour la cuisson des aliments.

Seules les céramiques culinaires ont des exigences techniques bien précises. Il faut, en effet, qu'elles permettent - sans qu'elles se brisent - la cuisson des aliments sur le feu et donc qu'elles résistent aux tensions créées par la dilatation inégale des différentes parties de la céramique dont les températures ne sont pas les mêmes, qu'il s'agisse de l'intérieur et de l'extérieur des parois, ou de régions plus exposées au feu que d'autres. S'il en est ainsi, on dit que les céramiques présentent une bonne résistance aux chocs thermiques leur permettant d'être utilisées pour la cuisson des aliments.

Cette résistance aux chocs thermiques s'obtient le plus souvent en employant une pâte céramique contenant une proportion élevée de dégraissant, naturel ou ajouté. Il pourra s'agir de sables divers, de minéraux ou de roches triés ou broyés, voire de céramiques concassées (chamotte). La présence d'un dégraissant abondant et, si possible, calibré confère à la céramique une texture lâche (ou peu rigide) lui permettant d'absorber les tensions résultant des différences de température qu'entraîne son utilisation pour la cuisson des aliments.

Une autre voie conduisant à l'obtention d'une certaine résistance aux chocs thermiques - mais qui vient plutôt en complément de la précédente - consiste à fabriquer de la céramique à relativement basse température, cette cuisson modérée contribuant elle aussi à l'acquisition d'une texture lâche.

Mais ces productions culinaires, riches en dégraissant et souvent peu cuites, présentent des défauts évidents, dont une faible résistance aux chocs mécaniques. En bien des cas celle-ci impose la réalisation de céramiques aux parois épaisses, tandis que leur pourcentage élevé de dégraissant permettra difficilement leur tournage.

L'article complet est accessible ici : https://www.persee.fr/doc/paleo_0153-9345_1998_num_24_2_4674

Posté par seanpotter à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 décembre 2017

Réparation terre-papier

Lors d’une dernière cuisson, deux de mes pièces se sont fissurées. Pas bien grave, mais inutilisables et invendables.

Elles étaient déjà émaillées et le résultat final était satisfaisant.

Alors j’ai tenté ce que j’avais lu sur différents forums et que je n’avais jamais tenté.

J’ai donc :

  • comblé les fissures avec de la terre papier,
  • poncé le tout,
  • posé de l’émail au pinceau sur le « rafistolage »,
  • et j’ai recuit le tout.

Et bien ça a marché !!! J’ai récupéré mes pièces comme s’il elles ne s’étaient jamais fissurées.

Inutile de dire que ça fait plutôt plaisir de ne pas avoir travaillé pour rien.

Posté par seanpotter à 13:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 septembre 2017

Laitier de haut fourneau

Il y avait dans mon village une fonderie spécialisée dans la fonte d'ornement qui a été totalement démantelée au XXe siècle.

Ref_A1968x7

Dans les allées du parc, on trouve plein de morceaux de laitier.

J'ai donc voulu l'utiliser comme du verre à faire fondre. Le résultat fut surprenant !

La pièce d'origine (à gauche) pèse environ 16gr, elle a un aspect vitreux, noir, comme du verre opaque. Cuite à 1260°C elle ne pèse plus que 6gr, aspect très léger !

Bref, je comptais l'utiliser pour remplir des motifs, comme avec du verre (voir mes posts précédents) : c'est raté, ça ne donne rien, mais ce n'est pas grave. Un essai de plus.

PICT0002

Posté par seanpotter à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


14 juin 2017

Retour des tableaux en céramique en Gare de Tours

La gare de Tours est décorée par 18 tableaux de 1,20m de large sur 2,10m de haut (certains en comptent 120 de 15cm sur 15, les autres 112 de 16cm sur 10 pour des créations faisant au total 2m30 de haut sur 1m30 de large), en carreaux de céramique peinte en couleur et émaillée, sont en grande partie l’œuvre du célèbre artiste Eugène Martial SIMAS.

ceramiques_gare_de_tours__3_

Ces tableaux, marqueurs de la Belle Époque et évocateurs d’une « invitation au voyage » pour de prometteuses destinations ferroviaires, datent de 1898 et proviennent de deux manufactures différentes. À l’est (côté buffet de la gare), les panneaux ont été produits par la manufacture Sarreguemines-Digoin. La manufacture Janin et Guérineau a produit ceux de l’Ouest (côté Espace de Ventes et vestibule de liaison avec la rue de Nantes et la nouvelle station de tramway).

ceramique17

Un diagnostic en 2013 a conclu que l’état de conservation de ces tableaux de plus de 120 ans était jugé très préoccupant. Dans un premier temps, retrait des carreaux des tableaux un à un de haut en bas. Le temps, la pollution, la circulation des trains, ont particulièrement dégradé les céramiques. Mais, le pire, du sel s’était intégré dans la céramique entraînant des cassures. Il a donc fallu désaler l’ensemble des carreaux en les plongeant dans des bains pendant 2 à 3 jours.

Une fois cette première opération réalisée, il a fallu réparer les carreaux, les recoloriser mais aussi reconstituer les carreaux manquants (jusqu’à 9 pour Cahors par exemple) en faisant un travail de recherche. Désormais remis en place, les tableaux devraient pouvoir tenir « au moins 50 à 60 ans » avant de nouvelles interventions selon la restauratrice, l'Orléanaise Annie Volka et cinq autres restaurateurs.

L’association Patrimoine –Environnement, en partenariat avec Gares & Connexions, a lancé un appel à contribution pour la restauration de ces œuvres exceptionnelles via le site ULULE.FR. Cette initiative m’a intéressé, si bien que je fais partie des donateurs.

Les_voyageurs_retrouvent_les_ceramiques_restaurees_image_article_largeC’était hier, 13 juin, le vernissage.

Voir aussi : https://www.youtube.com/watch?v=q1ISH81wIGw

Posté par seanpotter à 17:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2017

Terre et lave

Il y a quelque temps, j'avais rencontré des potiers qui mélangeaient de la lave avec de la terre, ce qui faisait des poteries plutôt originales en couleur et granulométrie.

En nous promenant, nous sommes tombés sur une colline de lave et j'en ai ramené un seau pour faire des essais.

Voilà le résultat. Tout d'abord le test :

PICT0001Et après cuisson à 1260°C, la lave s'est liquéfiée :

PICT0007Maintenant, il va falloir trouver un projet pour aller plus loin.

A suivre ...

Posté par seanpotter à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2017

J'ai frisé la catastrophe

Il y a des jours où on oublie d'être vigilant à ce qu'on fait.

Pour mon dernier four, j'ai mis une pièce qui n'était sèche qu'en apparence. Que pensez-vous qu'il se soit passé ? Elle a explosé. Heureusement, c'était de la terre papier et ça n'a rien endommagé. Mais j'ai eu un haut-le-coeur en ouvrant le four !!!

PICT0001

Posté par seanpotter à 12:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 janvier 2017

Vase à ailettes

L'idée m'est venue alors que je préparais un gabarit pour faire une poterie à la corde (toujours pas faite d'ailleurs !!!).

La forme m'a plu, elle vient d'un vase gallo-romain. J'ai utilisé de la terre CF441N de chez Ceradel et, comme je n'ai pas émaillé, j'ai passé du vitrificateur transparent.

PICT0004

PICT0003

PICT0001

Posté par seanpotter à 18:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2016

Adam et Eve

Tout à commencé par une promenade d'hiver dans les vignes avec mon chien, lorsque j'ai trouvé 2 cailloux aux formes bizarres :

PICT0003

PICT0004

Ils ressemblaient, à s'y méprendre, à deux têtes. Mais qu'en faire ? L'idée me vint de faire des personnages.

WP_20151012_001

WP_20151012_002

Rien d'original. Comment les finir ? J'avais gardé un morceau de bois de forme torturée. L'idée fit son chemin et je décidais de mélanger : céramique pour le corps, pierre pour la tête, fer pour les mains et bois pour ... le serpent !!!

Adan et Eve étaient nés :

PICT0001

Comme quoi, la poterie, ce n'est pas que de la terre.

Posté par seanpotter à 17:42 - Commentaires [3] - Permalien [#]